Respect Zone lance sa nouvelle campagne vidéo

Prévenir le harcèlement et la violence par les jeunes sur Internet : le port du label Respect Zone.

Un clip vidéo impactant pour contrer positivemnt la cyberviolence.

 L’Initiative de Prévention de la Haine, association sans but lucratif créatrice du label Respect Zone, lance le clip vidéo « La Carte », une minute de silence en images contre la cyberviolence et proposant l’usage du label Respect Zone.

Ce film, dont la date de sortie coïncide avec celle de la Journée de l'Internet Sans Crainte le 10 février 2015, porte la triple ambition de sensibiliser les parents à la violence des échanges de leurs pré-ados et ados sur les réseaux sociaux tout en faisant prendre conscience aux enfants que l'expression sur ces mêmes réseaux sociaux peut heurter et en proposant une solution simple, pratique et ouverte à tous.

Ce projet a pu voir le jour grâce à la mobilisation conjointe de Control Films (production du film), de plusieurs entités du groupe WPP dont l’agence de communication JWT qui a offert le clip et Hill+Knowlton Strategies (promotion auprès des médias et de la sphère digitale) avec l’aide de Kantar Media.

Aujourd’hui, les insultes et la violence verbale sont monnaie courante sur le Net dès l’entrée en classe de 6ème. JWT a choisi un angle créatif et original pour débanaliser cette violence. Le clip « La Carte » a été développé pour sensibiliser les parents sur l’urgence pour eux à aborder, avec leurs adolescents, la portée de leur comportement en ligne. La campagne vidéo interpelle les parents sur le fait que leur enfant agit en harceleur potentiel dès l’entrée au Collège. Avec cette campagne, on s’intéresse - à l’opposé de ce qui est fait habituellement - à la prévention du geste de harcèlement. L’originalité de ce clip est de provoquer une prise de conscience des parents qui craignent naturellement que leur enfant soit harcelé, mais pas qu’il soit dans la position de harceleur.

La réalisatrice de cette vidéo, Clarisse Canteloube, cinéaste et photographe, elle-même mère de famille, a voulu montrer à travers le prisme de sa caméra, comment la communication des enfants peut être violente et blessante en mettant en scène le quotidien d’une famille modèle en apparence. Ce clip silencieux qui nous laisse suspendus au dénouement se conclut par un message choc destiné à interpeller le public sur un mode volontairement dérangeant pour réveiller les consciences et dénoncer les différentes formes de violence présentes sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux.

Philippe Coen, Président fondateur de l’association « Initiative de Prévention de la Haine » et créateur du label Respect Zone déclare : « Notre mission est de dire les choses, de parler non seulement aux victimes sur Internet, mais aussi à ceux qui, consciemment ou non, peuvent heurter et faire mal. Nous avons voulu que cette vidéo exprime ce ‘Stop à la haine’ au sujet de l’expression en ligne. En 2014, nous avons créé un label éthique facile d’accès, Respect Zone. Apposer le logo Respect Zone sur son site, sa page Facebook ou Twitter par exemple, c’est afficher publiquement son engagement citoyen et responsable contre la cyberviolence. Le label RespectZone.org correspond à la prise de l’engagement simple à l’auto-modération. Il permet de dire ouvertement que ‘vous êtes ici dans un espace virtuel dans lequel le respect compte et a du sens’. L’idée est de valoriser l’empathie de ceux qui peuvent se sentir heurtés par tel ou tel propos et de travailler en mode prévention et de se poser la question du sens des mots avant de presser le bouton ‘envoi’».

Pascale Garreau, responsable du projet Internet Sans Crainte chez Tralalere estime que «participant au rayonnement du Safer Internet Day, le clip Respect Zone a le mérite de remettre au centre du discours et de l’éducation le rôle fondamental des valeurs et de la famille pour responsabiliser les enfants au numérique ».

Eric Debarbieux, délégué ministériel à la violence scolaire explique quant à lui que « l'avantage de la campagne Respect Zone, est qu'elle fait réfléchir différemment. Elle pousse à regarder les choses sous un angle nouveau, celui de la nécessité de porter le débat de la violence en ligne au sein de la cellule familiale ».

Pour Anne Doizy et Anne-Cécile Tauleigne (JWT) comme pour Corinne Got, Hill+Knowlton Strategies, « s’impliquer dans un projet comme Respect Zone c’est soutenir et défendre une cause d’utilité publique en lien avec notre territoire naturel d’expression, celui de la communication. Nous avons choisi de prendre le label Respect Zone et d’offrir du temps de nos équipes pour travailler sur ce projet ».
Nora Fraisse, mère de Marion, auteure de « Marion, 13 ans pour toujours » commente en disant : « les cyberviolences sont un phénomène aggravant dans la diffusion de messages haineux, qui peuvent heurter les jeunes pré-ados et ados. Par cette campagne, et la diffusion du label Respect Zone, c’est un message de prévention qui est diffusé pour que chacun à son niveau prenne conscience de la dangerosité des mots ».

Pour télécharger notre communiqué de presse, http://respectzone.org/documents/CP-LaCarte-RZ-06022015.pdf